Nous suivre sur les réseaux sociaux
»wordpress

INFOS HANNUT

Ces jeunes Hannutois vont tester leur application pour favoriser la mobilité douce

Elle récompensera ceux qui utilisent des vélos partagés.

Publié le

on

 

Téo Dillen, Aimy Jones et Clément Houbeau recherchent des testeurs pour « Ride&Buy », leur application mobile. Elle va récompenser ceux qui utilisent des vélos partagés à Hannut.

Téo Dillen, Clément Houbeau et Aimy Jones sont sur le point de voir leur projet aboutir. Les trois jeunes de Hannut avaient été sélectionnés en 2019 dans le cadre d’un concours lancé à l’échelle wallonne. Ce dernier demandait à des jeunes de préparer des projets pour améliorer la mobilité douce et les efforts climatiques à l’échelle de leur ville.

-> Retrouvez toutes les informations sur la région de Hannut

L’application présentée par le trio de l’Athénée de Hannut avait alors décroché le deuxième prix, obtenant un subside de près de 112.000 euros de la part de la Région Wallonne. Hannut va de son côté participer à l’échelle de 93.000 euros. Un an et demi plus tard, le projet va devenir réalité.

Récompenser les utilisateurs

« Ride&Buy » va être développé par des partenaires, choisis par la ville et les trois jeunes, qui restent au centre de ce projet. L’app va permettre de disposer de vélos partagés. Vous pourrez en disposer gratuitement. Via l’app, les riverains pourront ensuite découvrir l’itinéraire le plus sécurisé pour rejoindre le centre de Hannut depuis leur village.

Téo Dillen, Clément Houbeau et Aimy Jones en 2019.

L’app va alors calculer l’effort effectué en faveur de la planète lors de votre trajet. Cela vous permettra de cumuler des réductions sur votre carte Joyn et de les débourser dans les commerces hannutois, dont la grande majorité jouent le jeu.

La ville prévoit de baliser les itinéraires et de rendre ces vélos accessibles depuis une série de lieux, dont la Grand Place, la piscine et la commune, notamment. Ils seront achetés directement par la commune pour le bien de ce projet.

Place aux tests

Le développement de l’application en soi va débuter dans les prochaines semaines. Un appel a été lancé pour rassembler des testeurs. Ces derniers disposeront de l’app et devront l’utiliser pour faire un retour aux développeurs avant la sortie de la version définitive.

« Nous avons besoin d’un grand groupe de testeurs, qui permettra de faire un retour sur l’application et de l’améliorer en fonction des résultats. Ce sera totalement gratuit », nous raconte Aimy Jones, l’une des fondatrices de l’application. Si vous souhaitez en être, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse sophie.grenier@hannut.be pour le 22 janvier.

Pour Clément Houbeau, lui aussi membre du groupe, c’est une expérience inédite. « C’est incroyable », nous explique-t-il. « Cela a commencé avec des paroles en classe, une feuille de papier et on se retrouve à développer une application avec des professionnels. C’est très impressionnant pour nous », poursuit-il.

« Se dire qu’on va développer une application qui va peut-être être utilisée par des milliers de gens, c’est énorme », embraye Aimy Jones. Une fameuse aventure, en effet !

Continuer à lire
Cliquez pour commenter

Envoyer une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFOS HANNUT

Une ludothèque XXL ouvre ses portes à la bibliothèque de Hannut

Publié le

on

Ludothèque_Hannut

Après la fermeture de l’espace du Collège Sainte-Croix, la Ludothèque renaît à la bibliothèque. Le tout est très impressionnant.

(suite…)

Continuer à lire

INFOS HANNUT

Ce club de Braives propose des combats à l’épée dignes des chevaliers

Nous les avons rencontré.

Publié le

on

Meyer_May_Rise_Braives

Le club Meyer May Rise était en démonstration vendredi dernier. L’occasion de rencontrer ces passionnés d’escrime médiévale.

(suite…)

Continuer à lire

INFOS HANNUT

Le pole dance débarque du côté de Hannut

Des cours proposés chez Fitnessentiel.

Publié le

on

Pole_dance_Hannut

Pole Plaisure se lance dans des cours dédiés dans un centre de fitness hannutois. Ils seront organisés trois fois par semaine.

(suite…)

Continuer à lire

Les plus lus