Nous suivre sur les réseaux sociaux
»wordpress

INFOS HANNUT

Ce club de Braives propose des combats à l’épée dignes des chevaliers

Nous les avons rencontré.

Publié le

on

-

Le club Meyer May Rise était en démonstration vendredi dernier. L’occasion de rencontrer ces passionnés d’escrime médiévale.

Vous les avez peut-être déjà vu lors de diverses démonstrations: les membres du club Meyer May Rise étaient vendredi à Fallais pour une démonstration de leur art. Ce club braivois propose à tout le monde de se former aux combats à l’épée, devenant, pendant quelques instants, un chevalier ou un combattant de la Renaissance.

-> Retrouvez toutes les informations sur la région de Hannut

Ce club d’escrime médiévale, c’est une histoire de passionnés. Parmis les membres, on retrouve par exemple des historiens ou encore des archéologues, qui se retrouvent une fois par semaine pour des combats à l’épée. Une discipline évidemment très encadrée.

« C’est avant tout un club sportif qui enseigne et fait la promotion des amhe (Arts Martiaux Historiques Européens, ndlr), de l’escrime de tournoi à l épée longue avec du matériel de protection moderne: plus sécurisé et abordable que; par exemple une armure sur mesure du 16eme siècle », nous détaille Alexandre Theys, l’un des membres fondateurs et aujourd’hui chargé de communication.

Ce que nous avons vu vendredi est d’ailleurs proprement saisissant.

Rien ne s’improvise

Dans le hall omnisport de Braives, ils étaient quelques dizaines à venir croiser le fer. Des combats rythmés, avec des armes réelles pour les adultes et des épées en mousse pour les enfants, qui n’étaient pas présents à cette occasion. Comme pour l’escrime, la manche s’arrête dès qu’une épée a touché l’un des participants.

« Le visage est bien mieux protégé qu’à la boxe ou au MMA « 

Alexandre Theys, membre fondateur du club Meyer may rise

Des armes d’époque, datant de la renaissance, souvent des épées à deux mains. Il s’agit donc de ne pas faire n’importe quoi: chacun porte de nombreuses protections, des coudes au visage en passant par les genoux.

Le tout permet de limiter drastiquement les risques de blessure. « Pour ceux qui font des tournois, il faut tout de même prévoir quelques possibles hématomes aux doigts ou aux côtes », nous confirme Alexandre Theys. « Mais moins que dans d’autres sport de combats d’opposition pour la même intensité, moins qu’en VTT pour la compétition par exemple. Le visage est bien mieux protégé qu’à la boxe ou au MMA. Pareil pour les articulations en général » rassure-t-il ensuite.

Selon lui, la pratique de ces Arts Martiaux Historiques Européens a bien d’autres avantages, autant physiques que sociaux. « Cette discipline permet de bien se défouler, de parler histoire et patrimoine avec une communauté d’enthousiastes, de faire du full contact avec des gens raisonnables, d’en apprendre plus sur le maniement des armes blanches. Il y règne plus un esprit fraternel que de compétition. Le but étant de pouvoir aller au travail le lendemain », nous précise Alexandre, véritable passionné lui aussi.

Le tout est ouvert à tous, des enfants aux adultes. Avec des cours organisés à Braives. De temps en temps, des membres vont participer à des reconstitutions historiques. Ils manient alors différentes armes, d’époques allant de la Renaissance à la Première Guerre Mondiale. Tout un programme.

Des cours dans la région

Si vous souhaitez vous aussi vous essayer à ces combats, rendez-vous au hall des sports de Fallais (Rue de Dreye 13, 4260 Braives). Des cours y sont organisés chaque vendredi de 19h à 23 heures. L’inscription revient à 100€ par an et tout le monde peut y participer. Le matériel est prêté sur place.

N’hésitez pas à les contacter sur la page Facebook de Meyer May Rise, directement en message privé, pour obtenir tous les détails techniques et pratiques. Une découverte originale.

Continuer à lire
Cliquez pour commenter

Envoyer une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFOS HANNUT

L’Athénée de Hannut reçoit un superbe prix linguistique

Publié le

on

Enseignants ou élèves, l’implication des membres de l’école a été saluée par un jury, qui a mis en avant les actions entreprises à l’école.

(suite…)

Continuer à lire

INFOS HANNUT

Des banquiers rassemblent leurs équipes sur Hannut et Waremme

Une manière de faire face à la transition digitale.

Publié le

on

Banque_ING_Hannut

Les banques ING d’Oreye, Orp-Jauche et Geer disparaissent, mais une solution de remplacement est proposée pour aider les habitants.

(suite…)

Continuer à lire

INFOS HANNUT

Deux restauratrices installent un distributeur de plats italiens à Hannut

Une manière originale de vendre ses produits.

Publié le

on

Distributeur_Hannut_1

Pour faire face à la crise, ces restauratrices proposent un large choix de plats italiens, fournis directement dans un distributeur.

(suite…)

Continuer à lire

Les plus lus