Nous suivre sur les réseaux sociaux
»wordpress

INFOS HANNUT

À Thisnes, un nouvel atelier de couture ouvre ses portes

Dans son atelier, “La Lichette”, Catherine Leclercq peut exercer sa véritable passion comme elle le souhaite.

Publié le

on

lichette_une_atelier_catherine

 

Un domaine qu’elle connaît… sous toutes ces coutures. Catherine Leclercq a ouvert, lundi 15 février, un atelier pour confectionner et retoucher les tissus, à Thisnes. Une idée devenue réalité grâce à l’appui de sa fille, Lisa.

Catherine Leclercq adore coudre. Elle aime tellement ça, qu’elle fait le choix, avec l’impulsion de sa fille Lisa, 20 ans, de monter son propre atelier de couture. Un projet au drôle de nom, “La Lichette”, qui a ouvert ses portes le lundi 15 février, chez elle, à Thisnes.

-> Retrouvez toutes les informations sur la région de Hannut

Un choix logique pour la couturière enthousiaste de 47 ans, qui a étudié pendant six bonnes années, l’art de l’habillement. Le hic : Catherine a deux mi-temps. Elle est technicienne de surface à la station de police de Hannut et à la crèche DoRéMi. Mais le choix du bien-être et de la passion passe avant tout. Elle stoppe donc le travail dans l’après-midi à la crèche pour se donner à fond dans son projet. Une idée qui trottait dans son esprit depuis deux ans et que sa fille n’avait de cesse de lui rappeler.

Un projet qui n’aurait pas vu le jour sans le soutien de sa fille, Lisa.

La Lichette, un atelier 100% couture

“La Lichette”… Un nom qui s’est choisi de lui-même. Car Catherine est une véritable addict des lichettes, ces tout petits rubans de soie qui permettent d’accrocher vêtements, gants de toilettes ou essuies de vaisselle sur nos crochets. Tant accro que sa fille Lisa, pour plaisanter, la surnomme “Mad’moiselle Lichette”. Un pseudonyme bienvenu et qui colle à l’univers de la couturière.

Dans son atelier, Catherine prend le temps de coudre, retoucher et inventer. Elle est fière de pouvoir de nouveau faire ce travail manuel, d’une très grande richesse pour elle. Pour l’instant, ce sont confections et retouches qui sont au rendez-vous. Écharpes, gants de toilette, essuies de vaisselle, lingettes démaquillantes ou encore tentures… La créatrice en herbe est capable de tout confectionner ou réparer sur demande.

Et la couturière aux doigts d’or a déjà dans l’esprit quelques idées pour l’avenir de “La Lichette”. Cours de couture ou ateliers sur une confection spécifique traînent dans ses pensées. Avec un véritable but : apprendre aux gens à aimer coudre.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de La Lichette ou consultez la page Facebook.

Continuer à lire
Cliquez pour commenter

Envoyer une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFOS HANNUT

Un grand ramassage de déchets se prépare à Geer

L’opération est prévue à la fin du mois de mai.

Publié le

on

Ramassage_déchets_Geer

La commune invite les habitants à former des équipes pour soutenir l’effort collectif au service de la propreté. Une action pleine d’intelligence.

(suite…)

Continuer à lire

INFOS HANNUT

Les Variétés, le Plopsaqua et… l’agro-golf: le retour de quelques activités géniales dans la région de Hannut

Les activités de distraction de Hannut vont retrouver leur place.

Publié le

on

Plopsaqua_Hannut_Ouverture

Avec le déconfinement, certaines activités vont reprendre dans les prochains jours et prochaines semaines à Hannut. Mais pas que.

(suite…)

Continuer à lire

INFOS HANNUT

Des bureaux partagés dans l’ex-justice de Paix hannutoise

L’idée est avancée par le secrétaire d’état Mathieu Michel, en charge de la Régie des Bâtiments.

Publié le

on

hannut_justice_paix_coworking

Manu Douette doit rencontrer le secrétaire d’état en charge de la Régie des Bâtiments, Mathieu Michel, pour discuter de l’avenir de la bâtisse. Elle serait utilisée pour créer un espace de coworking.

(suite…)

Continuer à lire

Les plus lus

Défiler vers le haut