Current track

Title

Artist


Nouveauté à Hannut: ce couple de Thisnes prépare un atelier de pâtisserie sans lactose (vidéo)

Written by on 24 avril 2020

Ce couple de Thisnes va lancer son propre atelier de pâtisserie sans lactose. Une nouveauté qu’ils étaient déjà venus nous présenter dans Place aux Jeunes. Le crowdfunding vient d’être lancé.

Maël Roche et Priscille Delacourt habitent à Thisnes, où ils ont récemment emménagé. Ce couple de pâtissiers a décidé de créer son propre atelier de pâtisserie, avec une particularité: tout est sans lactose. Prénommé Pâtiss’on, cet atelier permettra de répondre à une demande croissante de ces produits, qui seront préparés par le duo directement dans leur habitation actuelle. Profitant de la crise du coronavirus pour finaliser leur travail, le couple a décidé de lancer son opération de financement participatif.

Priscille Delacours et Maël Roche, fondateurs de Pâtiss’on.

-> Retrouvez toutes les informations sur le coronavirus à Hannut

Le duo à la base de ce projet ne sort pas de nulle part. Maël Roche est pâtissier de formation et a exercé des années dans la restauration haut de gamme, avant de rejoindre un magasin de pâtisserie Bruxellois. Il a aujourd’hui l’intention de lancer son propre projet. Sa compagne, Priscille, est chef cuisinier dans la collectivité. Elle a fait ses armes dans quelques restaurants avant de devenir chef de cuisine dans une maison de repos pendant plus de 3 ans. Ils étaient déjà venus nous voir pour aborder ce projet dans l’émission Place aux Jeunes.

Un gâteau préparé par Pâtiss’on.

Les axes de Pâtiss’on

Le projet se divise en deux aspects: dans un premier temps, la vente de ces pâtisseries. Une large gamme de produits sera proposée, en différente déclinaisons:

  • Choux et compagnie (chouquettes , religieuses, éclairs français (crème intérieure en accord avec le nom de l’éclair), Saint-honorés, Paris-Brest, …)
  • Feuilletage (mille-feuille/glacés, gosettes, tulipes aux fruits, tartelettes, …)
  • Biscuits (spéculoos, palmiers, gaufres, sablés, cookies [vegans, sans gluten], …)
  • Gâteaux (brownies, fondants au chocolat, financiers, …)
  • Tartes (sucre blond/brun, citron, fruits frais, flan, riz …)
  • Gâteau sur demande (anniversaires, évènements, …)

Tous seront préparés avec des produits de saison, notamment en ce qui concerne les fruits, sans conservateurs et surtout sans lactose. Pâtiss’on promet aussi de se fournir chez des commerçants locaux afin de favoriser le circuit-court. Il vous sera possible de commander par téléphone dès le projet financé.

Maël et Priscille dans le studio de Radio Compile.

Le deuxième axe consiste en des ateliers. Le duo proposera un service de formation de courte durée dans un atelier qu’ils espèrent développer rapidement. Vous y apprendrez à faire de la pâtisserie sans lactose, le tout en compagnie de ces deux professionnels. Un autre moyen de rendre ludique la consommation de ces produits.

Une origine familiale

Mais pourquoi donc s’intéresser à la pâtisserie sans lactose ? L’histoire derrière ce choix tire son origine d’un destin familial. “Tout a commencé il y a environ 2 ans avec la naissance de notre fils”, expliquent Maël et Priscille. “Pour ne pas compliquer la tâche de maman et papa, ce petit bonhomme est galactosémique, c’est à dire qu’une des molécules du lactose n’est pas assimilée par son corps, l’empoisonne et peut avoir de graves conséquences”.

Il a donc fallu s’adapter. “Nos habitudes alimentaires ont changé. Laits et crèmes végétales, matières grasses sans lactose, etc…, ont fait leur entrée chez nous et ont mis les produits laitiers à la porte ! Nous avons vite vu que le souci de notre petit bout n’était pas un cas isolé. Les intolérances, allergies et autres maladies métaboliques sont présentes tout autour de nous. Un produit avec du lactose ne conviendra pas pour les personnes qui ne peuvent pas en manger, alors qu’un produit sans lactose conviendra à tout le monde !”, défend le duo.

Voilà donc d’où est née cette volonté de créer un atelier sans lactose.

Un crowdfunding a été lancé

Pour financer ce beau projet, Maël Roche et Priscille Delacourt ont lancé un financement participatif. Le couple espère atteindre les 5.000 euros pour pouvoir procéder aux premiers déploiements. Avec cette somme, Pâtiss’on sera en mesure de disposer de sa cuisine en règle et de commencer la production de pâtisseries destinées à la vente.

Le palier ultime ? 10.000 euros ou plus, ce qui permettrait de mettre en place la totalité des projets et de lancer l’activité de manière complète. Vous désirez participer à ce projet ? Sachez qu’en aidant à son financement, vous pourrez gagner, notamment, des cours privés avec Maël et Priscille, mais aussi des pâtisseries uniques et divers petits cadeaux gourmands. Un bon moyen de se motiver, non ? Voici le lien à suivre si vous désirez y participer. Vous pouvez aussi suivre leur projet sur Facebook et Instagram.

La fin de l’opération est prévue dans 2 jours. Jusqu’ici, plus de 4.000 euros ont été récoltés. Affaire à suivre !


Reader's opinions

Laisser un commentaire