Current track

Title

Artist


Cimetières, espaces publics… Hannut part en guerre contre les pesticides

Ecrit parle 28 août 2019

Depuis le 1er juin 2019, l’utilisation de produits phytopharmaceutiques est totalement interdite dans tous les espaces publics et privés ouverts au public (A.G.W. du 11/07/2013).

Depuis plusieurs années déjà, la Ville de Hannut a abandonné l’usage des pesticides pour l’entretien de ses espaces publics, en ce compris l’entretien communal de ses cimetières.

Dans certains espaces, comme les cimetières, les machines de désherbage alternatif ont leurs limites et de plus en plus de communes se tournent vers leur végétalisation. Les allées sont ainsi enherbées, du paillage et/ou des plantes couvre-sol entre les tombes.

Tout le monde y gagne ! Les cimetières deviennent des espaces verts plus propices à la méditation et au recueillement, plus respectueux de la santé des visiteurs et des ouvriers ; le travail d’entretien est réduit et peut devenir plus régulier ; l’impact sur l’eau et les sols diminue et les aménagements favorisent la biodiversité.

La Ville de Hannut s’est lancée dans l’aventure et a commencé à enherber les allées de certains cimetières. Cette pratique se généralisera à l’ensemble de ceux-ci et d’autres aménagements verront petit à petit le jour comme des prés fleuris, des plantations ou l’installation d’hôtels à insectes. L’enherbement des allées et le semis de prés fleuris passeront nécessairement par une phase peu esthétique ; soyons tolérants !

Pour rappel, il incombe à la famille d’entretenir la sépulture, selon le Décret wallon du 6 mars 2009. L’interdiction d’utiliser des herbicides s’applique donc également aux particuliers en ce qui concerne les cimetières. N’hésitez pas à vous tourner vers des solutions écologiques comme un recouvrement avec des plantes indigènes et/ou mellifères.

Fini les pesticides dans le cimetière.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *